IceTroll : comment randonner sur un glacier en Norvège ?

Lors de notre road trip en Norvège, nous avons eu la chance de randonner sur l’un des glaciers de la vallée de Jostedal : le glacier du Austdalsbreen. Cette expérience hors du commun a été possible grâce au tour opérateur IceTroll. Entre kayak sur lac glacière et randonnée sur le glacier, je vous raconte tout sur cette expérience inoubliable !

Comment faire pour randonner sur un glacier ?

En amont de notre départ, Jonathan et moi-même, avons comme tout le monde bouquiné sur le sujet. C’est via le guide touristique Lonely Planet que nous avons recueilli le plus d’informations. Notre blog n’existait pas encore 😉

Ayant tracer notre itinéraire en fonction de nos envies de voyageurs, nous avions remarqué que des glaciers seraient sur notre chemin. Pour rendre cette expérience unique, le guide nous conseille de réserver un tour afin de randonner sur un des glaciers du Jostedalsbreen. Quelle expérience pour moi qui pensait que je pourrais seulement les apercevoir de loin !

Toutefois, les conseils d’un guide sont primordiaux de manière à s’aventurer sans danger et à ne pas endommager la nature, le glacier et son écosystème. Nous décidons alors de réserver un tour via IceTroll.

Le tour sur le glacier du Austdalsbreen avec IceTroll

Pour découvrir les glaciers, le tour propose plusieurs formules sur différents spots selon votre forme physique, votre âge et surtout vos envies. Nous avons testé l’option kayak + randonnée sur le glacier du Austdalsbreen sur une journée complète.

Nous nous rendons alors au point de rencontre vers 8 heures où tous les participants sont réunis. C’est chacun dans sa voiture que nous nous rendons tous ensemble au d’un immense barrage hydroélectrique. Après 5 minutes de route, nous grimpons au-dessus du barrage à pieds et arrivons sur un lac. Et là, devant nous, se dresse enfin ce fameux glacier !

Pour y arriver nous devons tout d’abord traverser le lac du Styggevatnet (qui signifie le lac « moche »). Répartis en petit groupe de 15, nous sommes installés dans les kayaks ! Attention, la concentration est à son maximum pour ne pas tomber dans l’eau à 2°C.

Le kayak est aussi instable que mon équilibre, je ne fais alors pas la fière, surtout quand Jonathan s’amuse à le faire tanguer pour me faire râler. Nous pagayons entre les icebergs sans les approcher. Ils pourraient se retourner et nous faire chavirer !

De même nous ne devons pas nous approcher trop du bord car un si morceau du glacier venait à se décrocher, la vague créée nous ferait nous heurter sur les cailloux. Je revis le Titanic et je me sens comme Rose évitant les icebergs gelés sur sa porte… Certes, je ne suis n’y gelée, ni naufragée mais l’idée est là.

Pour que le spectacle soit à son paroxysme, nous voyons au loin un troupeau de rennes sauvages venus nous faire un coucou. Cette journée semble être vraiment parfaite.

Enfin arrivés près du glacier, nous abandonnons nos kayaks sur la berge et reprenons des forces avec nos casses-croutes. Qui aurait pu croire qu’un jour, je mangerai tranquillement mon sandwich aux rillettes devant un glacier. La vue est magnifique et nous apprécions ce break reposant.

glacier jostedalsbreen norvege

Des crampons au pieds, une pioche à la main et encordés les uns aux autres, il est enfin temps de partir à l’ascension du géant. Un pas après l’autre nous découvrons les sensations de la marche sur glace. Pour l’adrénaline, le guide nous fait enjamber les crevasses et serpenter à l’intérieur. Autant vous dire, chers lecteurs, qu’avec ma trouille et ma peur du vide, je ne fais pas la maligne, mais le jeu en vaut la chandelle.

 

crevasses glacier

glacier jostedalsbreen norvege

Arrivés à destination, le guide nous propose une pause en nous offrant une tasse de chocolat chaud. Il est temps pour nous de mieux comprendre le glacier. Ce n’est pas le tout de l’escalader, il nous faut apprendre à le connaître.

Nous comprenons vite, qu’à l’échelle glacière, nous ne sommes qu’une poussière. Sa croissance et/ou sa récession est très lente. Le réchauffement climatique contribue à sa fonte mais cela correspond à un cycle que même l’Homme ne peut pas gérer. Bien que nous accélérions ce processus par nos actions, la fonte des glaciers n’est pas de notre fait. Il s’agit d’un cycle naturel.

Après ces quelques échanges, nous rebroussons chemin. Les nuages au loin approchent, ils nous ont laissé admirer le glacier mais ils semblent nous dire de rentrer.

Le temps de retourner à la voiture la pluie est revenue.

Une expérience à recommander

Cette randonnée reste l’un de mes plus beaux souvenirs de Norvège. En haut de cette montagne, loin de tout et au cœur de la nature, la vie semble faire une pause. On profite du grand air, on admire la faune, on cherche les traces de pas des rennes, on profite.

Marcher sur un glacier est une expérience privilégiée surtout quand on sait qu’ils tendent à disparaître. Le tour est une bonne option et d’un bon rapport qualité – prix. Vous serez entourés d’une équipe internationale, jeune, dynamique et responsable. Passionnés des glaciers, ils seront ravis de répondre à toutes vos questions.

Nos conseils pour randonner sur le glacier

Pour pouvoir réaliser cette randonnée sur le glacier du Jostedalsbreen, rendez-vous dans la vallée de Jostedal au Breheimsenteret, un centre des visiteurs du Parc National. Nous vous conseillons de passer la nuit au Jostedal Camping situé à quelques kilomètres du Breheimsenteret.

Il faut arriver sur le lieu de rendez-vous entre 9h30 et 10h pour pouvoir régler le tour directement dans le Breheimsenteret. Pour le tour Kayak et Glacier, il faut compter 8h d’activité physique.

Ce genre d’activité dépend forcément de la saison, surtout dans un pays nordique comme la Norvège. L’activité Kayak & Glacier proposé par IceTroll a lieu de juillet à octobre, la période pendant laquelle le lac du Styggevatnet n’est pas recouvert de glace.

Il est très recommandé de réserver son tour car le nombre de personnes par groupe est limité. Nous avons fait la réservation 2 mois auparavant, afin d’être sûr de pouvoir réaliser cette activité. Cependant aucun règlement ne nous a été demandé avant la date.

Il est très important de bien s’équiper. Vous allez exercer une activité de plein air dans un milieu naturel hostile, il est important de s’équiper pour le froid. Le jour où nous avons fait cette excursion, nous avions 9°C en plein soleil et l’eau n’était qu’à 2°C. Alors autant vous dire, que polaire, parka de montagne, gants et bonnets ainsi que bonnes chaussures de marches sont vivement recommandés.

Parlons de choses qui fâchent 🙂 Vous imaginez bien que le tour Kayak & Glacier proposé par IceTroll n’est pas donné. Nous avons réalisé une activité outdoor sur un milieu naturel risqué, entouré d’une équipe de guide très expérimenté, avec du matériel de sécurité. Vous l’aurez compris, marcher sur un glacier ne s’improvise pas. Il nous a fallu débourser 120 euros par personnes pour réaliser cette activité hors du commun. Et franchement, nous ne regrettons pas cette expérience.

Prendre ou ne pas prendre son appareil photo réflex numérique lorsque l’on marche sur un glacier ? Pour les passionnés de photographie comme Jonathan, la question peut se poser, c’est quand même une aubaine de pouvoir photographier cette merveille de la nature. Cependant vous allez faire du kayak, marcher sur un glacier et les conditions météorologiques ne seront pas forcément idéales, vous risquez de mettre en péril votre matériel. Pour tout vous dire, Jonathan n’a pas eu l’occasion de sortir son appareil photo réflex très souvent : impossible une fois dans le kayak et très risqué sur le glacier, au risque de le laisser glisser dans une crevasse. Donc notre conseil est de privilégier les petits appareils photos, qu’il est très facile de ranger et sortir.

Avez-vous envie de vivre cette expérience hors du commun ?

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire à la suite ou sur notre page Facebook, et partagez-le sur vos réseaux sociaux !

Auteur de l'article
Marie
Ma principale envie lorsque je voyage est de revenir grandie de cette belle expérience. Quoi de mieux que ce blog pour partager ces folles aventures et de continuer apprendre via des échanges ?

Commentaires

8 Commentaires
  1. posté par
    Géraldine
    Juin 17, 2015 Reply

    Waou superbe ! Les photos en mettent plein les yeux !

    • posté par
      Jonathan
      Juin 18, 2015 Reply

      Merci 🙂 En même temps cet endroit est très photogénique.

      • posté par
        Géradline
        Août 7, 2015

        Finalement nous avons fait la randonnée jusqu’au glacier du Buer à Odda. C’était magnifique. Nous n’avons pas pris l’option trekking sur le glacier, une prochaine fois peut être !

      • posté par
        Jonathan
        Août 7, 2015

        Oui j’espère que vous aurez l’occasion de marcher sur un glacier, c’est vraiment une expérience incroyable.

        Nous sommes passés par Odda sur le chemin du retour. On devait y passer la nuit et peut être même faire la randonnée jusqu’au glacier du Buer. Mais avec la pluie, pas le temps de s’arrêter et ni l’envie. Le ciel gris rendait la vallée très austère. Alors j’ai hâte de découvrir vos photos ! 😉

  2. posté par
    Sophie
    Avr 12, 2015 Reply

    Merci pour cet article ! Il est très complet et j’aime beaucoup les conseils en fin d’article, des choses auxquelles on ne pensent pas toujours. La rando sur glacier est-elle difficile physiquement ou s’est plus la durée assez longue qui la rend difficile ? … et la pioche à la main, c’est pour quoi faire au juste ? en cas de chute dans une crevasse ? ^^

    • posté par
      Jonathan
      Avr 13, 2015 Reply

      Salut Sophie,
      Ce parcours est accessible aux débutants, donc ce n’est pas trop difficile en soi. Le fait d’enchaîner kayak + randonnée sur glacier + froid et mauvais temps peut être assez éprouvant. Je conseille donc ce genre d’activité aux personnes ayant l’habitude de réaliser des activités outdoor et se connaissant physiquement un minimum.
      Le piolet sert surtout à nous équilibrer pendant la marche. Mais effectivement ça sert aussi à escalader les parois de glace. Vaut mieux en rester à leur première utilisation 🙂

  3. posté par
    Planete3w
    Fév 26, 2015 Reply

    Une bien belle balade dis donc ;). Vous avez du en prendre pleins yeux. C’est vrai que 120 euros par personne ce n’est pas donné mais pour le coup c’est une sacré randonnée.

    • posté par
      Jonathan
      Fév 26, 2015 Reply

      Oui ça vaut vraiment le coup, c’est une expérience que l’on est pas prêt d’oublier ! C’est vrai que le prix parait important, mais il ne faut pas oublier qu’en Norvège le coût de la vie l’est tout autant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous sur Instagram

Découvrez nos plus belles photos de voyage