Papaya Playa Project : un paradis perdu…

En octobre dernier, alors que je souhaitais me reposer dans une cabane en bord de plage à Tulum, j’ai vécu une très mauvaise expérience en allant séjourner à Papaya Playa Project. Je pensais me retrouver au Paradis, j’ai découvert l’Enfer (l’envers?) du décor de la Riviera Maya.

Le syndrome de la Riviera Maya

Comme vous le savez j’ai vécu près de 3 ans dans la Péninsule du Yucatán au Mexique. Depuis près de 6 ans, c’est un peu comme ma seconde maison. J’y ai mes petites habitudes. Je connais de nombreux endroits à voir et d’excursions à faire dans cette région du Mexique ; même s’il m’en reste encore beaucoup à découvrir. C’est ça, la richesse de la Péninsule du Yucatán.

J’ai eu également le temps de m’habituer à la frustration de vivre près de la Riviera Maya. Vous savez, cette impression qu’il y a plein de choses à voir et à faire, mais qu’il faut toujours payer trop cher pour profiter des richesses que nous offre la Nature. Bienvenue dans la Riviera Maya… Paradis des touristes nord-américains, où la sur-consommation et les excès sont rois.

Papaya Playa Project : avant c’était le Paradis…

Avant c’était mieux…

D’habitude je ne suis pas nostalgique, mais il est vrai que dans le cas de Papaya Playa Project et de ses cabañas, je le suis un peu… Imaginez, une cabane en bois assez rustique (cabañas), les pieds dans le sable blanc, entourée de palmiers, avec en fond le bleu turquoise de la mer des Caraïbes et le roulis des vagues.

Vous y êtes ? Maintenant allongez-vous paisiblement sur un lit à balancelle, laissez-vous bercer par la brise, un cocktail à la main, endormez-vous et réveillez-vous quelques heures plus tard sous une nuit étoilée. Vous voyez, je ne vous ai pas menti, c’est le paradis ! Alors voilà, à l’époque où je vivais à Felipe Carrillo Puerto (à 1h au sud de Tulum), je venais passer mes week-ends dans ce que j’appelais mon « petit Paradis ».

Papaya Playa Project : c’est devenu l’Enfer !

Les bonnes choses ont une fin…

En octobre 2015, alors que j’étais en mission dans la Péninsule du Yucatán, j’ai voulu aller passer un week-end au bord de la mer des Caraïbes pour me reposer : direction la Riviera Maya, et cap sur Tulum. Comme vous imaginez, j’ai voulu retrouver mon « petit Paradis », pour me reposer et vivre un petit moment de sérénité. C’est ainsi que je suis retourné à Papaya Playa Project….

Pour commencer, les prix ont fortement augmentés. Je le savais déjà, j’avais eu l’occasion de voir l’arrivée des investisseurs fin 2012. Les prix étaient passés de 25 euros à 90 euros la nuitée, en l’espace d’un mois. Aujourd’hui, il faut compter au moins 200 € pour avoir la chance de dormir dans une cabañas avec vue sur la mer. À ce prix, nous attendons un service de qualité et des prestations irréprochables. Malheureusement, j’ai été extrêmement déçu par mon dernier séjour à Papaya Playa Project. Après avoir réglé la « douloureuse » somme de 200 euros pour la nuitée dans une cabane, je pensais que le plus dur était passé, et que je n’avais plus qu’à profiter !

Cependant, à notre arrivée, le responsable a oublié de nous mentionner qu’ils organisaient une fiesta dans ce paisible paradis. Ce n’était pas une petite fête, c’était une énorme beuverie ! Adieu les cocktails sur la plage, le repos au son du clapotis des vagues, les petits plats à déguster en regardant la mer. Bonjour la bière, les burgers et les rugissements des américains ivres sur la plage. Il est 15h, je suis au milieu d’une orgie américaine et rien ne m’est épargné; pas même les relents de bières bas de gamme ! Voilà le paradis transformé en enfer ! Impossible de poser sa serviette sur la plage, de se reposer, ni même de manger au restaurant, alors que j’étais clients de l’hôtel. Les fêtards, eux, n’étaient que de passage pour l’après-midi. Le soir même ils retournent passer la nuit dans leurs resorts.

Enfin, afin de clôturer les « festivités », le DJ remercie les mexicains qui les ont « gentiment » accueillit et rappelle comme quoi il est important de respecter la Nature qui a été le cadre exotique de leur fiesta. Pourtant une fois tous remontés dans leurs bus, la plage était souillée de déchets en plastique, de capsules de bouteille de bière, de mégots de cigarettes et empestée d’odeurs d’alcool en tout genre.

Adieu le paradis, bienvenu dans l’enfer de la Riviera Maya…

Où dormir dans une cabane sur la plage de Tulum ?

Mais c’est vrai ça ! Là est la véritable question.

Où est-il possible de dormir dans une cabañas en bord de plage à Tulum ? Oubliez les cabañas bon marché à Tulum. C’est fini. Du moins je n’ai pas encore trouvé. D’ailleurs, si vous avez des plans je suis preneur. Il faut compter environ 180 euros pour dormir dans une cabañas sur la plage de Tulum. Et je ne vous parle pas du tarif d’une cabañas avec vue sur la mer. Oui, aujourd’hui il faut payer plus cher qu’une chambre d’hôtel de standing dans la Riviera Maya.

Le but de l’article, vous l’aurez compris est de vivement vous dissuadez de séjourner à Papaya Playa Project. Cependant, je ne dis pas que tous les hôtels présents sur la plage de Tulum, exercent les même pratiques. Nous avons justement rédigé un article pour vous donner des conseils pour passer une nuit dans une cabane sur la plage de Tulum.

Auteur de l'article
Jonathan
Je suis passionné de nature, de voyage et de photographie. À travers ce blog, je souhaite partagez mes expériences de voyage à travers le Monde. Entrepreneur depuis plus de 3 ans, je m'intéresse de très près à l'entrepreneuriat social et aux nouvelles initiatives solidaires.

Commentaires

10 Commentaires
  1. posté par
    Few Miles Away
    Fév 22, 2016 Reply

    Ma nuit à papaya playa project m’avais également déçue.. Nous avions pris la cabaña « Beach Front » et nous étions quasiment sur le parking avec à peine 5 cm de vue sur la plage si on allait sur la terrasse du voisin, pas de hamac, rien.
    Nous avons exigé de changer de cabaña moyennant un (gros) supplément.

    Pour le prix que nous avons payé, nous avons largement préféré l’hôtel Azulik quelques mètres plus loin. le prix de la nuité est élevé mais la qualité est au rendez-vous ! Je te le conseil si tu cherche encore un hôtel sur Tulum..
    J’ai entendu dire que « Be Tulum » était pas mal aussi !

    Pour ce qui est des américains, beuveries, burgers, je pense que ça dépend de la période de l’année (éviter à tout prix les périodes de spring break).

    • posté par
      Jonathan
      Fév 22, 2016 Reply

      Merci beaucoup pour ce retour d’expérience et tes recommandations de cabañas à Tulum. Pour le moment, nous avons réservé à Punta Piedra Beach Posada et au Zazil Kin. Nous ne manquerons pas de faire notre retour sur ce séjour.

      Oui en effet pendant le Spring Break, les beuveries sont monnaies courantes dans la Riviera Maya. Là, nous étions en octobre, c’est bien la première fois que je vois cela dans cette zone, d’habitude si calme.

      • posté par
        Few Miles Away
        Fév 23, 2016

        Je prends note de tes adresses parce que je pense y retourner bientôt aussi.
        J’espère que tu fera un article sur ton séjour la-bas 😉

  2. posté par
    Sophia
    Fév 8, 2016 Reply

    Ca me fait penser à un article que j’ai lu il n’y a pas longtemps concernant la plage du film « La Plage » qui est devenu un repère de touristes qui veulent faire la fête toute la journée. Estime toi heureux d’avoir connu ce petit bout de paradis lorsqu’il en était encore un 🙂

    • posté par
      Anouk
      Fév 8, 2016 Reply

      Et quel film d’ailleurs!

    • posté par
      Jonathan
      Fév 10, 2016 Reply

      Oui c’est vrai, tu as raison Sophia. Et puis il reste encore surement des zones préservées des travers de la Riviera Maya.

  3. posté par
    Anouk
    Fév 8, 2016 Reply

    Oh là là! C’est bien dommage…il est vrai que les tarifs pour les cabanas s’envolent depuis quelques années. Donc il est normal de s’attendre à un excellent service et une ambiance irréprochable.

    J’espère qu’il s’agit d’un cas isolé, et que d’autres établissements continueront d’offrir la quiétude que les touristes aiment encore avoir….

    • posté par
      Jonathan
      Fév 8, 2016 Reply

      Oui je l’espère aussi… Pour notre prochain passage à Tulum nous avons réservé des cabanas dans 2 autres établissement. En espérant que nous ne serons pas déçu..

      • posté par
        marie degrendel
        Fév 20, 2016

        Bonjour Jonathan,
        Nous allons à Tulum cet été.
        Pourras tu nous dire si les cabanes que tu as découvertes sont plus proches du paradis que de l’enfer que tu as décrit?
        Un grand merci

      • posté par
        Jonathan
        Fév 20, 2016

        Bien entendu Marie, nous ne manquerons pas de publier un article à ce sujet sur le blog. J’espère que nous ne serons pas déçu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous sur Instagram

Découvrez nos plus belles photos de voyage