Parler maya : 10 mots à savoir pour visiter la Péninsule du Yucatán au Mexique

Très souvent nous pensons que les mayas se sont éteints et que les ruines des cités mayas ne sont plus que les derniers vestiges de cette civilisation précolombienne. En effet, les Mayas étaient l’une des plus grande civilisation méso-américaine qui a subit un déclin important jusqu’à la fin de l’époque coloniale. Mais ils restent encore aujourd’hui une part très importante de personne parlant maya dans les communautés indigènes au Mexique.

Même si parler maya ne vous sera pas indispensable pour voyager dans la Péninsule du Yucatán au Mexique, montrer que l’on connait quelques mots permet toujours de s’attirer la sympathie des locaux et vous aidera à vous intégrer un peu plus. Alors aujourd’hui je vous présente un cours (très) rapide de maya.

La civilisation Maya post-colonial

Les Mayas n’ont pas seulement légué des pyramides et autres temples célestes, devenus de célèbres cités archéologiques, qui laissent les archéologues et astronomes parfois perplexes. Pour ce sujet, je vous conseil de lire mon article sur les ruines de Chichen Itza. Ils ont aussi laissé en héritage de leur savoir, une langue encore fortement utilisée dans le sud du Mexique et en Amérique Centrale : le maya.

 chichen itza maya
El Castillo de Chichen Itza au Mexique

Le maya est encore parlé par une forte proportion de la population dans 5 pays.

Le maya était traditionnellement parlé dans le sud du Mexique (dans les États du Yucatán, Quintana Roo, Campeche, Tabasco et Chiapas), au Guatemala, au Honduras, au Salvador et au Belize. Cependant il existait entre ses différentes régions et pays des dialectes différents : le maya yucatèque (Péninsule du Yucatán au Mexique), le quiché (Guatemala), le tzotzil et tzelta (Chiapas au Mexique)…

Encore aujourd’hui, 80 % de la population mexicaine est autochtone. La population indigène de la Péninsule du Yucatán continuent à pratiquer cette langue ancestrale, même après la colonisation qui a amené et imposé l’espagnol comme langue nationale au Mexique et dans la plupart des pays d’Amérique Latine.

La langue maya de nos jours

Femme Maya Mexique
Femme maya moderne (tableau de Marcelo Jiménez Santos)

Contrairement aux idées reçues, la langue Maya est encore très couramment utilisée par les populations autochtones de la Péninsule du Yucatán. Il n’est pas rare d’entendre parler le maya dans les familles à la maison. Et pour les anciens, c’est très souvent la langue maternelle, bien avant l’espagnol.

Il m’arrive souvent de travailler dans des communautés locales où seul le maya est vraiment compris. Il est donc primordial de travailler avec un interprète local, afin de respecter les aspects culturaux mais aussi de s’assurer d’être entendu. Les échanges en sont ainsi beaucoup plus riches, car vous vous évitez des « oui » de respect, alors que ce que vous venez d’expliquer pendant une demi heure n’a pas été compris par votre auditoire.

La langue maya est assez rudimentaire. Elle est composée de peu de mots pouvant exprimer des notions abstraites. Il est donc parfois difficile de traduire en maya des concepts abstraits tel que la pollution, les changements climatiques… La signification du concept est très souvent « bricolée » à partir de différents mots ou remplacée par le terme en espagnol. Le maya est aujourd’hui parlé avec un mélange de mots espagnol. Cela permet à ceux qui ne parlent pas maya de comprendre quelques brides de phrases et de suivre les conversations. Mais pour cela,  il faut quand même un peu de pratique.

Les jeunes parlent de moins en moins le maya, mais certains tentent préserver cette culture à travers la musique.

Les jeunes perdent de plus en plus la pratique de la langue maya. Certains vivant dans des familles où le maya est couramment parlé, peuvent encore le comprendre. Mais de manière générale, la transmission de ce savoir ancestrale se perd peu à peu… Dans quelques générations, il est bien possible que le maya ne soit compris que par une faible part de la population. C’est aussi le cas pour la plupart des connaissances traditionnelles et ancestrales, comme par exemple la médecine traditionnelle. Ce phénomène s’accentue dès lors que les jeunes aspirent à vivre dans les villes et abandonner les zones rurales. Peut-on vraiment leur en vouloir ?

Cependant, j’ai pu rencontrer plusieurs groupes de musique à Felipe Carrillo Puerto, au cœur de la culture maya dans la Péninsule du Yucatán au Mexique, qui chantent du rap ou du reggae en maya. Les jeunes sont très fiers d’appartenir à cette culture, et tentent de la préserver. Je vous propose ainsi de découvrir les Chan Santa Roots, un petit groupe de reggae qui chante en maya, et Pat Boy qui lui fait du rap maya.

10 mots en Maya à connaître

Est-ce bien nécessaire de parler maya ? oui et non. Tout dépend de l’intérêt que vous portez aux traditions et à la culture des peuples autochtones. Cependant comme je vous le disais plus haut, le fait de montrer que l’on connait quelques mots vous permettra de vous intégrer au mieux dans les communautés.

Montrer que l’on connait quelques notions de maya, permet de s’intégrer au mieux avec les communautés locales

Et puis, connaître quelques grossièretés (que je ne vous enseignerai pas ici !) peu parfois être utile aussi. Ainsi vous pourrez savoir si l’un de vos  interlocuteur vous manque de respect et le remettre avec dignité en place. Et ça, je peux vous assurer que ça force le respect et vous permet de faire de très belles rencontres. Je me rappel d’une fois où entre français, les barmans se moquaient un peu de nous, avant que je leur adresse quelques mots en maya et finissent pas discuter pendant une heure avec nous à nous payer des coups.

Culture maya
Femme maya dans les rues de Valladolid au Mexique

Alors oui il peut être intéressant de connaître quelques mots de Maya pour voyager dans la Péninsule du Yucatán. Je vais ainsi en profiter pour vous enseigner quelques mots. Pour la construction des phrases, je vous laisserai apprendre par vos propres moyens, car je n’ai pas encore eu le temps de m’y initier. Mais l’important c’est d’essayer, n’est-ce pas ?

J’adore écouter les personnes parler le maya. D’un point de vue très personnel, je trouve que c’est une très belle langue, agréable à écouter. La prononciation est très hachée, ce qui donne à la langue espagnole locale cette particularité d’être très facile à comprendre, les mots étant prononcés de manière très détachés.

J’ai pu apprendre quelques mots au fur et à mesure de ma vie avec les communautés locales de la Péninsule du Yucatán. J’en profite pour vous enseigner quelques-uns de ces mots qui pourraient vous être utile lors de l’un de vos prochain séjour dans la zone. Par contre je ne garantie pas que vous aurez la prononciation adéquate pour vous faire comprendre, mais vous aurez au moins eu l’audace d’essayer.

#01 - bonjour / au revoir
Ma’alob k’iin / Ka’a xi’itech – idéal pour saluer,si votre prononciation n’est pas au top ne vous attendez pas forcément à une réponse de vos interlocuteur.
#02 - comment allez-vous ? / quoi de neuf ? / ça va bien
Bix a beel? / Ba’ax ka wa’alik? / BaMa’alob’ – ces expressions sont très courantes, et auront plus de succès que de simples salutations
#03 - comment t’appelles-tu ?
Bix a k’aaba’
#04 - où habites-tu ?
Tu’ux kaaja’anech
#05 - oui / non
beyo’ / ma’ – difficile de répondre si vous n’avez pas compris la question
#06 - noir / blanc
box / sak – par exemple : sak mak signifie « homme blanc »
#07 - la nourriture est délicieuse
ki janal
#08 - froid / chaud
Ke’el / Chokoj
#09 - chien
pek’ – associé à Chokoj pek’ vous obtenez un hot-dog !
#10 - un pet (prout!)
ok, vous allez me dire que je craque sur le dernier mot, mais en maya cela se dit « kiis » ! Très semblable au mot anglais « kiss », qui signifie « bisou ». Alors autant prévenir, c’est un jeu de mot très souvent employé en double sens.

Envie d’apprendre (vraiment) le Maya ?

Certaines personnes voient le voyage comme une opportunité d’apprendre de nouvelles langues et cultures. En Amérique Latine, il existe de nombreuses écoles qui permettent aux voyageurs de venir faire des séjours linguistiques pour apprendre l’espagnol, mais rare sont celles qui permettent d’apprendre une langue comme le Maya.

apprendre le maya
Na’atik – Institut des langues et de la culture

Na’atik – Institut de langues et culture – est une école linguistique localisée à Felipe Carillo Puerto, en plein cœur de la zone Maya dans la Péninsule du Yucatán au Mexique. Tout d’abord développé par Catherine Cray pour permettre aux jeunes et adolescents de la région à accéder à un enseignement de qualité de la langue anglaise, l’école permet maintenant aux étrangers de venir apprendre l’espagnol mais aussi le maya.

Les séjours linguistiques peuvent être la bonne occasion d’apprendre de nouvelles langues, comme le maya.

Catherine Cray, la fondatrice de Na’atik, s’entoure de jeunes étudiants anglophones dynamiques et motivés afin d’enseigner l’anglais aux mexicains. Il y a quelques années, l’école proposait le français à ses étudiants. J’ai eu l’occasion d’y donner quelques heures de cours de français. Une expérience enrichissante, et l’occasion de se rendre compte qu’enseigner sa langue maternelle n’est pas si évident que cela.

Alors si l’expérience vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter, j’aurais le plaisir de vous mettre en contact avec Na’atik.

J’espère que cet article vous a donné envie d’apprendre le maya et d’en découvrir ses sonorités !

Auteur de l'article
Jonathan
Je suis passionné de nature, de voyage et de photographie. À travers ce blog, je souhaite partagez mes expériences de voyage à travers le Monde. Entrepreneur depuis plus de 3 ans, je m'intéresse de très près à l'entrepreneuriat social et aux nouvelles initiatives solidaires.

Commentaires

2 Commentaires
  1. posté par
    Aurélien de Voyage Way
    Sep 20, 2014 Reply

    Je ne savais pas que la langue maya était encore tant utilisée!
    Merci pour ce billet enrichissant et félicitations pour ton blog que je découvre aujourd’hui. Le design est très réussi!

    • posté par
      Jonathan
      Sep 21, 2014 Reply

      Merci Aurélien ! Il y a quelques jours je travaillais dans une communautés du sud de l’État du Yucatán où le maya était la langue principale. Le fait d’avoir dit quelques mots en maya m’a facilité grandement les échanges.
      Merci pour ton commentaire, le design du blog va encore un peu évolué. De retour de mission j’essayerai de prendre le temps d’écrire de nouveau articles.
      A bientôt

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous sur Instagram

Découvrez nos plus belles photos de voyage