Chichen Itza : faut-il visiter la cité archéologique maya ?

« Visitera ou ne visitera pas Chichen Itza ? » Voilà l’éternelle question du voyageur qui n’aime pas fréquenter les lieux trop touristiques. Il n’est pas rare de lire que les ruines de Chichen Itza ne sont pas aussi époustouflantes qu’elle n’y paraissent et que le site est devenu un marché à ciel ouvert. Alors que faire ? Doit-on absolument visiter Chichen Itza lors d’un séjour dans la Péninsule du Yucatán ? Dans cet article je vous livre mes impressions et mes petites anecdotes sur cette cité archéologique considérée comme une des sept merveilles du Monde des temps modernes.

Chichen Itza : une cité archéologique avant tout

Chichen Itza est très certainement l’attraction touristique la plus visitée du Mexique. Située dans la Péninsule du Yucatán, cette vaste cité a rayonné pendant des siècles et était un lieu de rituel important pour la civilisation maya. Ce site a été classé au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO en 1988.  Les ruines de Chichen Itza se composent de 5 monuments principaux que je vais vous décrire brièvement :

  1. la Pyramide de Kulkucán,
  2. Le Temple des Guerriers
  3. Le Grand terrain de jeu de pelote
  4. Le Cenote sacré
  5. Le Caracol (observatoire)

1- LA PYRAMIDE DE KULKUCÁN : LE « CASTILLO »

L’imposante pyramide appelée le « Castillo » est dédiée à l’une des plus importantes divinité maya : Kulkucán, le serpent à plumes. Cet édifice est le plus spectaculaire du site.  Pourtant cet pyramide est beaucoup moins haute que celle d’Uxmal. Ce monument, c’est avant tout un calendrier. Le nombre de marches correspond au nombre de jours du calendrier maya (360 jours). Les 5 derniers jours de l’année, réservés à la célébration de cérémonies, seraient représentés par le temple au sommet de la pyramide.

Pour des raisons de conservation et de sécurité, il n’est plus possible de monter sur la pyramide. La première fois que j’ai visité le site, j’ai été surpris par cette interdiction, car nous avons l’habitude de voir des photos avec des personnes gravissant le monument. A vrai dire ce n’est pas plus mal, mais la vue doit être magnifique depuis le sommet de la pyramide.

castillo chichen itza mexique

Ce qui rend cet édifice incroyable, c’est sa prouesse architecturale. Les mayas possédaient une importante connaissance de l’astrologie. La précision de la construction de ce monument, permet de prédire chaque équinoxe d’automne (22-23 septembre) et de printemps (20 mars). Sur la face exposée nord de la pyramide, le corps ondulé d’un serpent se dessine le long de la rampe de l’escalier grâce à un jeu d’ombre entre le soleil et les arrêtes de la pyramide.

Le corps du serpent se dessine dans le prolongement des deux grosses têtes de serpents qui se trouvent au pied de l’escalier. Ce serait le « serpent à plumes », le fameux Kulkucán. Cela semble incroyable ! N’est-ce pas ? Je n’ai jamais eu l’occasion d’assister à ce phénomène, mais je vous laisse le découvrir avec cette courte vidéo.


Un autre phénomène incroyable se produit sur ce surprenant édifice. Si vous vous tenez en face d’un escalier et que vous frappez dans vos mains, l’écho renvoyé a une sonorité bien particulière. Il s’apparente au cri de l’oiseau « montre » (pajaro reloj en espagnol) ou encore Motmot à sourcils bleus (de son petit nom scientifique Eumomota superciliosa superciliosa). Ce phénomène se produit aussi sur la pyramide d’Uxmal, mais avec une sonorité un peu différente.

pyramide chichen itzaL’autre jour, j’ai découvert une photo inédite : la pyramide de Kukulcán lors de sa découverte en 1862, il y a plus de 150 ans ! Et comme vous pouvez le voir sur la photo, à l’époque la cité archéologique était entièrement recouverte par la végétation. Il en fallu de la restauration pour arriver à l’état de conservation du monument que l’on peut apprécier aujourd’hui.

2- LE TEMPLE DES GUERRIERS ET LE GROUPE DES MILLES COLONNES

A quelques pas de la pyramide de Chichen Itza, se tient le vaste temple des Guerriers et ses milles colonnes. Des colonnes rondes, des carrées et des gravées, je ne les ai pas compté une par une, mais je peux vous dire qu’il y en a beaucoup. Certaines tiennent encore debout, d’autres jonchent le sol. C’est impressionnant !

temple chichen itza mexique

3- LE GRAND TERRAIN DE JEU DE BALLE

C’est le plus grand terrain de jeu de balle qu’il m’a été donné de voir. Il est possible d’en voir sur différents sites archéologiques au Mexique, mais celui là est impressionnant par sa démesure. Quand on se retrouve au milieu de ce terrain, on se sens tout petit, et la première question qui vient :

« Mais comment les joueurs de pelote faisaient pour passer la balle de caoutchouc dans l’anneau ? »

Un autre phénomène acoustique a lieu au niveau de cet édifice. Si vous frappez dans vos mains et que vous vous trouvez au beau milieu du terrain de pelote, jusqu’à 7 échos peuvent revenir à vos oreilles. C’est encore une fois très surprenant. Autant dire que l’acoustique du terrain avait bien été étudié car ce phénomène était voulu (pas comme l’effet Venturi entre les tours de la Défense à Paris).

Jeu de pelote

 4- LE CÉNOTE SACRÉ

Ce n’est pas le plus beau cenote que vous pouvez espérer voir dans la Péninsule du Yucatán. Sa couleur ne donne vraiment pas envie de s’y baigner. C’est ce même cenote qui a donné le nom de Chichen Itza au site : Chi signifie « bouche » et Chén, « puits ».

Les mayas y jetaient de l’or et autres pierres précieuses, des jarres, des ossements humains (jetés mort ou vivant, allez savoir, le sacrifice humain était semble-t-il un privilège…). Personne n’a vraiment encore pu déterminer la raison de la présence de ces ossements. Comme son nom l’indique, c’était un lieu sacré. C’est une raison de plus pour ne pas avoir envie de s’y baigner.

Cenote sacré de Chichen Itza

5- LE CARACOL (OBSERVATOIRE)

Ce dernier monument est aussi très surprenant. Ce coup-ci ce n’est pas une pyramide ou un temple, mais un lieu dédié à l’étude de l’astrologie. Cet édifice singulier permettait aux Mayas d’étudier le mouvement des étoiles.

Avouez quand même qu’il ressemble fortement à nos observatoires astrologiques modernes. Encore une fois, les Mayas nous montrent qu’ils étaient très en avance sur leur temps. Et puis autre prouesse architecturale, les mayas étaient la seul civilisation pré-colombiennes à maîtriser la construction de toit en voûte de pierres.

observatoire chichen itza

CHICHEN ITZA : une attraction (un peu trop) touristique

Lorsque je vivais dans la Péninsule du Yucatán j’ai eu l’occasion de visiter Chichen Itza de nombreuses fois. Et pour tout vous dire je ne m’en lasse pas. Mais c’est vrai que ce côté (trop) touristique m’a parfois agacé. Contrairement à certains sites archéologiques, comme le Machu Picchu au Pérou, il n’y a pas de limite journalière aux nombres de visiteurs. Ainsi il est fréquent de voir des hordes de touristes, venues tout droit de la Riviera Maya en bus réfrigérés, envahir les ruines de Chichen Itza.

Trop de touristes et trop de vendeurs ambulants.

Bon je vous rassure, le sanctuaire sera déjà envahit par une autre espèce humanoïde bien avant vous : les vendeurs ambulants. Il est regrettable que la cité archéologique se soit transformée en un gigantesque marché à ciel ouvert. Les babioles et souvenirs vendus sur le site sont en provenance direct de… Chine. En plus d’une pollution visuelle, ce marché ambulant opère une véritable pollution sonore. Les vendeurs essayent de vous attirer sur le stand en tentant de vous effrayer avec des « instruments de musique » censés imiter le cri du jaguar…

Vous comprendrez que Chichen Itza n’est pas un endroit très reposant. Parfois les vendeurs jouent à un jeu assez drôle. Ils essayent de deviner notre nationalité et nous parler dans notre langue :

« Bonjour ! C’est pas cher, c’est presque gratuit ! »

Avec moi, ils avaient un peu de mal à deviner… Un style européen, avec une peau mate et un accent mexicain… j’avais le droit à de l’espagnol, du français et de l’anglais, tout en même temps… Mais ils sont très fort, il faut l’admettre. Je regrette donc la politique du site, car à Uxmal par exemple, aucun vendeur ambulant n’est autorisé dans l’enceinte du site archéologique.

FAUT-IL VISITER CHICHEN ITZA ?

Il est vrai que la singularité architecturale des ruines de Chichen Itza en font un site attrayant. Ce site archéologique n’est pourtant pas le plus remarquable. Mais vous comprenez qu’il peut valoir le détour. Maintenant que vous vous êtes fait une idée des points positifs et négatifs de Chichen Itza, je vous livre mes conseils pour réussir votre visite.

MES CONSEILS POUR RÉUSSIR VOTRE VISITE

 Localisée à 50 km à l’ouest de Valladolid, Chichen Itza est facilement accessible depuis Cancun, Playa del Carmen et Tulum. Pour pouvoir profiter au mieux, je vous conseille de séjourner à Valladolid découvrir les charmes de cette ville coloniale. Et puis cela vous donnera l’avantage de pouvoir arriver tôt sur le site.

 Je vous conseille de privilégier les premières heures de la journée pour visiter Chichen Itza. Le site ouvre à 08h00 heures du matin. Il y fait plus frais, les cars de touristes n’ont pas encore eu le temps d’arriver depuis la Riviera Maya et les vendeurs ambulants ne sont pas encore installés. Cela rendra votre visite plus agréable.

Pour les photographes, la fin de journée est le meilleur moment. Cela vous permet de prendre de meilleures photos des ruines. Mais attention, le site ferme ses portes à 17h00, et à 16h30 certaines zones ne sont déjà plus accessibles.

Il est interdit d’utiliser un trépied et pour ceux qui souhaitent filmer, il faudra vous acquitter d’une taxe supplémentaire.

 Pour moi il n’y a pas de meilleure saison pour visiter Chichen Itza. J’ai eu l’occasion de visiter le site à différente période de l’année, et il y a toujours du monde. Mon conseil pour visiter la Péninsule du Yucatán, c’est d’y aller entre janvier et mars, c’est la meilleure saison, il ne fait pas trop chaud et il ne pleut pas.

La billetterie est assez compliquée, car vous allez acheter le billet d’entrée pour le site archéologique (de $ 59 pesos soit environ 3,5 euros) et vous devez ensuite vous acquittez d’une taxe pour le Ministère de la Culture de l’État du Yucatán. Le prix de la visite de Chichen Itza tourne donc aux alentours de 8 – 9 euros.

À lire avant de partir : Mélanie du site MayAztèque nous invite à lire Le Mexique archéologique de Luis Alberto Martos avant de se rendre sur les sites archéologiques. Cela facilitera votre visite et la compréhension de ce lieu si vous visiter Chichen Itza par vous même.

Rendez-vous sur le site officiel Chichen Itza pour plus d’information.

Alors, allez-vous visiter Chichen Itza ?

Auteur de l'article
Jonathan
Je suis passionné de nature, de voyage et de photographie. À travers ce blog, je souhaite partagez mes expériences de voyage à travers le Monde. Entrepreneur depuis plus de 3 ans, je m'intéresse de très près à l'entrepreneuriat social et aux nouvelles initiatives solidaires.

Commentaires

5 Commentaires
  1. posté par
    francoise sanchez
    Mar 9, 2016 Reply

    bonjour j’aimerais savoir vous allouez environ combien de temps pour visiter Chichen Itza.
    Si je veux y aller en bus de playa del carmen, quelle est l’heure de départ des bus le plus tot le matin

    merci

    • posté par
      Jonathan
      Mar 9, 2016 Reply

      Bonjour Françoise,
      Il faut au moins 2h pour visiter le site de Chichen Itzá. 3h étant le bon timing pour arriver à tout voir. Cependant si il fait trop chaud, il est difficile de tenir plus longtemps.

      Pour les bus partant de Playa ou Cancún, je ne m’y connais pas assez, donc je ne peux pas vous informer. Vous pouvez regarder les horaires des bus ADO et sinon vous renseigner auprès de tour opérateur qui vont des excursions à la journée.
      À très vite

  2. posté par
    lauvergnat
    Déc 9, 2014 Reply

    Superbe cité, que j’ai visitée au printemps.

  3. posté par
    Aurélien de Voyage Way
    Nov 17, 2014 Reply

    J-5 avant mon départ pour le Mexique.
    Je compte visiter Chichen Itza qui reste pour moi un site clé de l’histoire maya.
    Comme pour la plupart des sites ultra-touristiques, il faut éviter le maximum de désagréments en visitant tôt le matin. On évite pas mal de monde et c’est même valable pour des sites secondaires!

    Pour les gros sites touristiques je suis toujours présent à l’ouverture!
    Je le serai également pour Chichen Itza 😉

    • posté par
      Jonathan
      Nov 17, 2014 Reply

      Je suis sûr que tu ne regretteras pas ta visite de Chichen Itza.
      Bon séjour dans la Péninsule du Yucatán ! 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-nous sur Instagram

Découvrez nos plus belles photos de voyage